mercredi 9 novembre 2016

Au nom de l'Empereur



Au nom de l'Empereur est un jeu d'escarmouche dans l'univers de Warhammer 40 000.
Toutefois, le mécanisme des règles n'est en aucun cas compatible avec celui de Warhammer 40 000.

Au nom de l'Empereur est un jeu permettant de simuler une escarmouche avec des forces comprenant
4 à 10 figurines par camp. Chaque joueur compose une escouade conduite par un inquisiteur, un agent
du Chaos ou autre.
Les escouades s'affrontent ensuite joyeusement, soit sur la base d'un scénario à objectif, soit dans un but
de poutre pure, au choix. Encore qu'à mon sens un jeu avec une base scénaristique est nettement plus intéressant.

Chaque joueur a 200 points à sa disposition pour monter son escouade.

Le livre de règles contient les règles proprement dites, quelques pages, ainsi qu'une grande quantité d'annexes apportant des précisions sur la façon de créer son escouade, la valeur de l'armement, la façon
de personnaliser son armement (vous pouvez utiliser des armes hors liste, et calculer selon quelques paramètres précis leur valeur en point), les alliances, l'utilisation de psykers, etc.

D'une manière générale, plus votre table contient de décors, mieux c'est ! Pour une partie à deux joueurs, une table d'une surface de 1,20 m x 1,20 m est recommandée, et pour trois à quatre joueurs, vous serez plutôt sur une table faisant 1,80 m x 1,20 m.

Pourquoi je vous parle de cette règle ?

Parce qu'elle est gratuite ! Sortie à l'origine en anglais, et portant le nom poétique de In the Emperor's Name. Elle a été traduite en français par DV8.

Voici donc un lien vers la page Warmania qui présente le jeu dans sa version française. Et un autre vers
le blog de DV8.

À noter que le jeu a aussi un groupe facebook. Lorsque vous vous serez inscrits, vous pourrez télécharger
le fichier pdf de règles. Si vous êtes réfractaire aux réseaux sociaux (bienvenue au club), vous pourrez trouvez ce que vous chercher dans les différents numéros du Blogurizine, de 20 à 24.
En voici le détail :
– Règles Vf dans le Blogurizine n° 20, pages 101 à 132.
– Listes des Forces de l'Impérium (1) et des Forces du Chaos dans le Blogurizine n° 21, pages 124
   à 134.
– Aide de jeu dans le Blogurizine n° 22, pages 160 à 163.
– Liste des Forces de l'Impérium (2) dans le Blogurizine n° 23, pages 204 à 205.
– Aide de jeu Le réveil de la Ruche, dans le Blogurizine n° 24, pages 142 à 145.

Soyez gentils : le lien du numéro 21 pose problème, je n'y suis pour rien… ^^

Les créateurs de la version originale ont mis en place un outil de création d'escouade, en anglais, of course, que vous pourrez utiliser après vous être inscrits. Vous le trouverez ici.

Au niveau des figurines, vous pouvez vous inspirer de ce qui se fait pour Inquisimunda : des figurines plus
ou moins lourdement converties, dans un style gothique très sombre, dans l'esprit de ce que peut faire John Blanche. Vous trouverez énormément d'inspiration en cherchant sur la toile.

J'ai l'intention de commencer prochainement mon escouade. Le peu de figurines nécessaires pour jouer en 200 points permet allégrement de se faire plaisir, en réalisant plusieurs escouades différentes.

lundi 7 novembre 2016

Rogue Stars



Rogue Stars, c'est le petit dernier de chez Osprey. Les règles sont écrites par Andrea Sfiligoi, connu essentiellement pour avoir créé la série des Song of Blades and Heroes et autres suppléments.

Rogue Stars est une règle de jeu d'escarmouche scifi générique.

Générique, mais Northstar dans le cadre de son partenariat avec Osprey a déjà sorti 16 figurines disponibles à la vente via le Nickstarter (système de précommande) habituel. Les figurines seront vendues à prix préférentiel jusqu'au 4 décembre.


Illustration du bundle livre de règles + toutes les figs : 60 £.

Personnellement, je suis mitigé… Certaines figurines me semblent assez réussies, d'autres par contre moins…

Pour en revenir au jeu, il s'agit donc d'un jeu d'escarmouches scifi. Vous pourrez choisir de vous faire une bande de pirates, de mineurs, de marchands, de cultistes, de cyborgs, etc.
Aux personnages de cette bande, il vous faudra attribuer des disciplines tactiques (Tireur d'Élite, Déterminés…), puis leur acheter des «traits », qui vous permettront de donner une identité propre à chaque personnage. Pour ce faire vous disposerez d'un budget de 200 points.

Les bandes sont prévues pour un effectif de 4 à 6 figurines sur une table 90 x 90 cm. Le jeu est fourni avec une vingtaine de scénarios. Les dés utilisés sont des d20.

Difficile d'en dire plus pour le moment. Osprey se garde l'exclusivité de la vente pour le mois de décembre, (pas fou non plus, Noël, toussa…) et à partir de janvier 2017, tenez-vous bien :

– …


Tenez-vous bien, s'il vous plaît…

Merci.

Donc disais-je, à partir de janvier 2017, Rogue Stars sera publié en français !

C'est Treps qui s'y colle, par l'intermédiaire à la vente de Vialudibunda.

L'ouvrage sera commercialisé aux alentours de 15,00 €, si je ne dis pas de bêtises.

Le site de Vialudibunda ne propose pas encore d'informations relatives à la Vf de Rogue Stars, mais Treps
a mis en place un groupe facebook s'appelant Rogue Stars France.
Si vous souhaitez obtenir plus de détails quant à la mécanique de jeu et à la constitution de bandes,
je vous invite à aller y faire un tour.

Pour ma part, je ne crois pas investir dans les figurines de chez Northstar, mais cela ne m'empêchera pas de me ruer sur la Vf dès qu'elle sera disponible.
Jusque là, je vais mettre le temps à profit pour me trouver de quoi faire une bande sympathique !


jeudi 3 novembre 2016

[Red Button's Nation] : Dirty Joe, The Dude and Marley

Terres Mortes. Fin d'après-midi.

Dirty Joe fit les comptes. Un chargeur dans le pistolet mitrailleur, un autre dans sa poche gauche…
Un peu léger…

Il changea de position et passa la tête à l'angle du hangar en métal. Trois impacts retentirent, produisant
un claquement sec à quelques centimètres de sa tête.
Reculant en vitesse, il étouffa un juron dans lequel il était question du métier exercé par la mère de celui qui venait de le prendre pour cible…

Regardant aux alentours, il essaya d'apercevoir un de ses coéquipiers, en vain.

Cela avait été une mauvaise idée de se séparer du reste de la bande. Mais The Dude et Marley avaient insisté: ils étaient en possession des coordonnées d'une ancienne base militaire. À l'idée de ce qu'ils pourraient récupérer en équipement, et de l'argent qu'ils dégageraient de la vente du surplus, ils étaient aussi énervés que des gosses devant un magasin de jouets…

Après avoir tenté de les raisonner pendant un moment, Dirty Joe s'était laissé fléchir. Le convoi continuait sur Merc City. Ils se retrouveraient là-bas.

Se déplacer en dehors de la Route des Esclavagistes présentait un risque : cela pouvait rapidement dégénérer.

Pendant cinq jours ils avaient voyagé en dehors de la Route, en essayant de faire le moins de bruit possible de manière à ne pas se mettre à dos les Robots qui avaient élus domicile dans le coin, ni les bandes de zombis en vadrouille. Au bout du compte, ça ne s'était pas trop mal passé et ils avaient fini par trouver la base, pratiquement à l'endroit indiqué sur la carte de Marley.
Après avoir dissimulé les motos le mieux possible, ils avaient commencé à inspecter l'endroit.

À l'extérieur, il y avait beaucoup de carcasses de véhicules, et même un hélicoptère à moitié brûlé.

En avançant prudemment, ils atteignirent les bâtiments, et commencèrent à fouiller.

Au bout de quelques heures, les résultats des recherches étaient impressionnants : l'armurerie était quasi pleine, tant en armes qu'en munitions. Du couteau de combat au fusil d'assaut en passant par les pistolets
et les lance-roquettes… Au fond d'un couloir, ils avaient trouvé une sorte de magasin de stockage rempli de vêtements, chaussures, tentes, masques à gaz… 

La journée avait été rentable. Avec ce qu'ils allaient retirer de la vente de tout ce stock, ils n'auraient pas de soucis à se faire pendant un moment !
Leur seul problème était lié au transport : tous trois étaient des motards, des vrais. Pas question de se déplacer autrement. Seulement pour emmener ce qu'ils avaient trouvé, ça aller poser un problème.

Après une discussion aussi passionnée qu'énervée, Dirty Joe proposa que l'un d'eux rejoigne la route et aille acheter un camion à Weels City, la ville la plus proche des États du Sud. Les deux autres resteraient là, afin de protéger leurs trouvailles.

Ils étaient en train de combiner les détails, quand The Dude, qui s'était déplacé dans la pièce les interpella:

Hey les mecs !

Quoi Dude ?

– Venez voir un peu par ici… je crois que j'ai peut être la solution au problème…

Se déplaçant, ils le rejoignirent et regardant par la fenêtre devant laquelle ils se trouvaient, ils aperçurent un hangar métallique de ceux que l'on utilise pour abriter les avions. Les deux portes étaient grandes ouvertes, et à l'intérieur, on pouvait voir deux Humvees sagement stationnés…

Bingo, dit Marley. C'coup là les potes on a décroché la timbale !

La suite avait été très vite. Ils étaient sortis tous les trois afin d'aller voir l'état des véhicules, de les charger s'ils étaient en état de rouler et de mettre les voiles le plus rapidement possible. Le fait d'être coincés ici avec tout ce matériel, sans moyen de transport, commencer à les stresser.

C'est une fois à l'extérieur que les choses se gâtèrent… une dizaine de Cultistes cannibales de Shrano avait pris possession du terrain entre Dirty Joe, The Dude, Marley et les Humvees. 
Les ayant repérés les premiers, le trio en élimina deux à l'arme blanche : la proximité des Robot et des Zombis nécessitait que l'on évite le bruit inutile…

Leur présence ne passa pas inaperçue bien longtemps, et ils essuyèrent un déluge de balles qui les obligea à se séparer et à sauter derrière le premier couvert venu…

Voilà où on en était…

The Dude se leva précautionneusement et appuya sur la détente de son pistolet mitrailleur. Un Cultiste tomba. Aussitôt une série d'impact sur un bidon légèrement à sa gauche lui apprit qu'il avait été repéré. Il se laissa tomber au sol, derrière un muret à moitié détruit.

Marley avait récupéré une chaîne en métal, et il était en train de se battre au corps à corps avec deux Cultistes. Les autres se déplaçaient afin de les isoler les uns des autres.

La situation menaçait de dégénérer rapidement, et leur infériorité numérique n'arrangeait rien…

Un pan de la clôture vola littéralement en morceaux, et une petite camionnette couleur sable, complètement rouillée, avec une mitrailleuse automatique sur le toit, entra en trombe, tout en arrosant copieusement les Cultistes d'une volée de projectiles.
Puis le véhicule s'immobilisa, tout en continuant à tirer. Thorhart sortit par la portière côté passager et commença à engager les Cultistes au corps à corps.
Quelques instants plus tard, d'autres véhicules pénétrèrent sur la base par le pan de clôture arraché et déversèrent leur lot de combattants.

Les Cultistes, voyant la situation leur échapper se replièrent derrière un tas de tonneaux.

The Dude essayait de suivre l'évolution de la situation, tout allait trop vite. Encore une bande qui voulait leur piquer leurs trouvailles !

Puis, d'un coup, une roquette termina sa course sur le tas de tonneaux derrière lesquels étaient dissimulés les Cultistes. Il s'en suivit une grosse explosion. The Dude fut projeté en arrière sur quelques mètres et perdit connaissance.

Lorsqu'il reprit connaissance, Thorhart était à califourchon sur lui et lui donnait des claques pour qu'il reprenne conscience. Le réveil fut brutal.

– Thorhart ? Bon dieu, mais qu'est-ce que tu fous là ?

– On était dans l'coin quand on a entendu la fusillade. On est venu voir et on est tombé sur vos motos…
la suite, tu la connais…

Wormson arrivait en courant.

– Thorhart ! Talla dit de pas traîner, ça va grouiller de Robots dans pas longtemps !

Hé salut Dude ! T'as vu la roquette sur les bidons de carburant ? C'était cool, hein !

Et il repartit avant même d'entendre la réponse.

The Dude regarda Thorhart.

– Son truc, c''était pas le lance-flammes ?

– Si. Mais on a plus d'essence. Du coup il s'est mis au lance-roquettes. Un rien l'amuse…



Dirty Joe, The Dude et Marley viennent de chez Copplestone. N'ayant plus de « Savages » (référence de mes punks), j'ai décidé d'étendre le Convoi avec des Bikers, afin d'arriver à un peu plus de 900 points, figurines et véhicules compris.


Dirty Joe


The Dude




Marley