20160116

Space Crusade, chapitre I

Quelques infos en vrac :

Le grand malade que je suis a commandé une troisième boîte de Space Crusade. Cette boîte est incomplète, et destinée à compléter la seconde, incomplète elle aussi.
Après réception, je me retrouve avec du rab, c'est bien. La première boîte, que je me réserve est
au complet. La seconde n'en est pas loin : il me manque 2 armes pour le commandant des Blood Angels
et une arme lourde, également pour les Blood Angels (le lance-grenades). À part ça, tout y est.
Le reste du contenu de la troisième boîte me servira de pièces détachées…

J'ai reçu un peu de matériel afin de customiser le jeu : des aimants ronds de 1 mm x 1 mm destinés à revoir le système de fixation des armes. Sur certaines figurines le trou percé dans le torse est trop large : la partie de l'arme qui s'emboite dedans flotte, et dès que l'on effectue un déplacement, le Space Marine perd
son arme… c'est balot…
Sur d'autres, le trou est trop étroit, et lorsque l'on veut retirer l'arme, on risque de casser le téton
en plastique fixé sur l'arme si on tire trop dessus…
Donc, je ne vais pas attendre que les tétons cassent, je vais les couper… J'ai également prévu de reboucher les trous des torses avec de la résine, puis de repercer à la perceuse à main dans les torses et les armes, afin de glisser des aimants qui me permettront d'enlever et de remettre l'équipement des Marines sans crainte.


Là, comme ça, on ne dirait pas, mais il y en a 200…

Les figurines sont placées de base sur un socle rond noir, fendu, afin d'emboiter la barre située entre
les pieds des personnages dedans. Bon. Efficace et simple… mais pas joli !
Après avoir cherché un peu, j'ai trouvé des socles qui me plaisaient chez Micro-art Studio. J'en ai commandé 50. Ils sont de même taille que les socles de base, mais en résine texturé. Le socle représente des morceaux de sol de science fiction, des parties de couloir avec des fils, des grilles, des différences de niveau,
idéal pour le sujet qui m'occupe.


50 socles Micro Art Studio : de quoi socler toutes les figurines de la boîte (hors Dreadnought).


Une fois peints, ils doivent ressembler à ça…


Le premier groupe de volontaires pour notre grand jeu "Qui-c'est-qui-se-fait-repeindre-aujourd'hui" est celui des Ultramarines. Je vais essayer de ne pas trop me compliquer la vie lorsque cela sera possible :
sous-couche dans la teinte dominante, lavis et brossage éventuel.





Dans mes stocks, il y avait des pochettes en plastique transparent qui servent à protéger les cartes de jeu. Parmi celles-ci, il y en avait au format 54 x 80 mm, qui est le format des cartes "Marines" et "Équipement"
du jeu. Lesdites cartes ont été fabriquées il y a 25 ans, et la qualité est loin de correspondre à ce que l'on peut espérer trouver aujourd'hui. Au moins maintenant, elles ne craignent plus rien…




Il est amusant de constater que des jeux dans le style de celui-là contiennent pas mal de matériel, mais qu'une fois que tout est dépunché et monté, on n'arrive plus à fermer la boite…


Figurines en attente de peinture.

20160101

Space Crusade



En 1990, Games Workshop sortait Space Crusade.

Je me rappelle, à l'époque, avec un pote nous étions bouche bée devant les boîtes de Heroquest et Space Crusade. Nous étions tous les deux salariés, donc avec une certaine de dose de pouvoir d'achat, et nous décidâmes d'acheter les deux boîtes : lui, le Héroquest, moi le Space Crusade.

Quand on est jeune, célibataire, on a plein de temps. On en a profité pour enquiller les parties lors de soirées ou d'après-midi mémorables…

Puis la « vraie vie » a pris le dessus, nos rencontres autour de ces boîtes de jeu ce sont espacées, jusqu'à ce que l'on se perde de vue : vies différentes, activités différentes, localisations différentes…

Il y a quelques années, j'ai eu envie de ressortir mon Space Crusade, histoire d'initier mon fils à un jeu sympa avec lequel on peut s'éclater (et se faire éclater) sans se prendre la tête.
Après avoir cherché partout, même dans les lieux les plus improbables de la maison, je n'ai pas réussi à mettre la main dessus… Cette damnée boîte n'était pas non plus restée chez mes parents…

Incroyable quand même : 25 ans ont passé et impossible de me rappeler à quel moment j'ai pu égarer cette boîte. L'hypothèse la plus probable à mon sens est que j'ai dû à un moment la prêter, que j'ai oublié à qui, et que l'emprunteur n'a pas été plus perturbé que ça d'avoir chez lui aussi longtemps une boîte de jeu ne lui appartenant pas… enfoiré, va !

Je me suis donc mis à la recherche d'un autre exemplaire via internet.

Et là, la claque… En moyenne 130,00 euros pour une boîte à l'état pouvant aller de franchement merdique à quasi neuf. Je ne me souviens plus du prix que j'avais payé à l'époque (c'est fou ce que j'oublie comme trucs quand même…) mais je ne pense pas que c'était aussi élevé. J'ai donc laissé tomber mes recherches

La semaine dernière, je vais me promener sur la baie, histoire de voir un peu s'il n'y pas un truc sympa en vente dans les BD, les vinyles ou les figurines, quand, je ne sais pas poussé par quel instinct je lance une recherche sur Space Crusade.

Bon. Toujours les mêmes délires. Des prix de fous, état aléatoire. Des cinglés qui demandent des prix exorbitants pour une boîte "Comme neuve ! Parfait état ! Il manque seulement 2 figurines, 3 cartes et une figurine a son arme cassée." Faudra qu'on explique l'intérêt de prendre les acheteurs pour des cons… y'a des coups de pelle dans la g***le qui se perdent…

Après avoir parcouru d'un air blasé quelques pages de mise en vente, je suis tombé sur une annonce, dans laquelle le type expliquait que la boîte en carton était dans un état d'usure avancé (ben ouais, ça fait 25 ans qu'elle est en train de s'user, un peu plus chaque jour ^^), mais que le matériel est nickel, preuves photographiques à l'appui. Le type a dû perdre ou casser certaines pièces, et donc, il a racheté une boîte d'occase, incomplète, afin de remettre la sienne en état. Il vend donc une boîte (usée) avec l'intégralité du matos en état neuf, et même du rab' provenant de la seconde boîte qu'il a acheté pour remettre la première en état.
Bon. Ça à l'air cool. Je regarde le prix et les frais de port : tout compris : 75,00 eurobrouzoufs.

Le paquet est arrivé quelques jours plus tard. Un gros paquet. Une bonne partie du matériel est en double… Tout est nickel, avec un petit bémol pour une légère odeur (humidité ? renfermé ?) résultant probablement du lieu de stockage.
Rien de bien grave au demeurant : tout ce qui est en plastique est passé dans un bain eau/produit de vaisselle, suivi d'un rinçage à grande eau et d'un séchage au chaud dans mon antre.
Le reste (plateau de jeu, livret missions, cartes…) est en phase d'aération et sent déjà nettement meilleur.
D'ici quelque temps, il n'y paraîtra plus.


Opération séchage… Les boîtes et les plateaux de jeu ne figurent pas sur la photo…


La prochaine étape est de trier tout ce matériel, afin de reconstituer une boite complète en bon état, et de lister le matériel en trop afin de voir ce que j'en fais.

Une fois que tout sera Ok, je passe à la peinture. Il est rare que je peigne les figs des jeux de plateau, mais celui-là, c'est différent.


RED BUTTON'S NATION : Roldo

La nuit avait été fraîche. Sara et Pete avait commencé la traque d'un cerf à deux têtes la veille au soir. La bête, bien que gravement...