dimanche 30 août 2015

[Red Button's Nation] : Robots

Y'a des fois comme ça, on se dit que comme on a un peu de temps libre, on va faire telle ou telle chose,
et pour finir, on se retrouve à faire (presque) complètement autre chose…

J'étais cependant plein de motivation, et j'avais décidé de passer le cap de la sous-couche avec mon bus post apo, ce qui m'aurai permis de commencer la peinture…

C'était une bonne idée ! ^^

Seulement en farfouillant dans mon bric à brac, dans lequel une vache ne retrouverait pas son troupeau
de veaux, à la recherche d'une bombe de sous-couche noire, je suis tombé sur un tas d'autres trucs, qui ont vite fait de me faire dévier de ma route initiale. Entre autres choses, une boîte contenant des robots "Terminator-like" et provenant de chez mes crémiers préférés, em4 et Copplestone.
Comme d'hab, je les avais achetés parce qu'ils me plaisaient, et puis on ne sait jamais, ça peut servir…

Manque de chance (ou coup de bol ?) pour moi, je suis tombé sur une sous-couche de couleur métal que j'avais achetée un jour, parce que, allez, tous en chœur : on ne sait jamais, ça peut servir !

Un rapide coup d'œil sur la bombe, un coup d'œil sur les robots… allez hop, à la sous-couche, les 10 d'un coup, j'ai peur de rien, moi !
Le résultat de la sous-couche étant satisfaisant, j'ai passé un lavis noir, j'ai éclairci les arêtes, puis j'ai passé le-produit-magique-de-Minus-qu'il-est-bien-pour-saloper-la-peinture.

En résumé, cette bande de robots, socles compris m'aura pris une bonne après-midi de travail…

Voilà le résultat :



Euh… scusez-moi… (Hé, pssssttt, hé les gars, vous pouvez enlever le camouflage optique, siouplait ?)


Voilà le résultat :







Faudra que je prenne le temps de faire les véhicules, maintenant…

dimanche 23 août 2015

Onyx soit qui mal y pense…

Voilà.

C'était le jeu de mots foireux du jour. Nous pouvons maintenant passer à la suite du programme…

Petite crise de nostalgie en ce moment, je passe beaucoup de temps le nez dans les Cry Havoc et dans
mes cartons de figurines Confrontation…

J'ai beau me dire qu'il faudrait que je trie un peu, afin d'élaguer le stock, rien n'y fait. Dès qu'il s'agit de Conf',
y'a pas moyen. Il y a une espèce d'attachement, que je n'ai pas pour le reste.

Du coup, je suis assis au milieu de tout ce fatras, manipulant les figs, le nez plongé dans les cartes…

Je prends beaucoup de plaisir à compulser les bouquins, à trier les cartes, à inventorier mes stocks…

Je ressors mes anciennes figs, et constatant le coloriage effectué il y a 15 ans, les plonge dans le bain
de décapage sans passer par la case départ, sans toucher 20 000.
Je les laisse traîner un peu, comme ça la colle est dissoute, les parties se détachent facilement, et je peux ainsi procéder à un tigeage en règle.

Le coup de cœur, en ce moment, c'était Onyx. Allez hop, à la peinture…

Un Wolfen de plus de terminé, ce qui m'en fait 4 depuis le début de l'année… Un à la fois, on va y arriver…







jeudi 13 août 2015

[Red Button's Nation] : véhicule moyen

Ça y est, les vacances sont finies…

Mon appareil photo est décédé par noyade dans un sac à dos au cœur de la jungle Thaïlandaise,
en pleine saison des pluies… RIP…

Il faut donc que je m'en procure un nouveau, en attendant de fixer mon choix sur un modèle précis,
je me débrouille comme je peux…

Lors d'un de mes passages chez Action (le fournisseur officiel de Red Button's Nation…) j'avais trouvé
une et une seule des petites autos sympas d'Esprit, celle-ci :





Bon, ça c'est l'état de base…

J'ai donc commencé par quelques travaux élémentaires : démontage complet, afin d'enlever toutes les vitres,
j'ai sectionné à la pince coupante les rétros, j'ai viré les phares, ainsi que la merdouille noire que l'on peut voir
sur le coffre arrière (carré noir).

La carcasse de la voiture a été bombée en marron (Fur Brown, de chez Army Painter).

J'ai ensuite tamponné cette couche de base avec du orange et du marron (Troll Slayer Orange et Rhinox Hide de chez celui-dont-on-ne-prononce-pas-le-nom-pasque-c'est-une-propriété-intellectuelle), à l'aide d'un vieux pinceau, afin de peindre toute la carrosserie façon rouille.

Ici, ça devient intéressant : j'ai badigeonné la carrosserie de façon aléatoire avec du Drawing-gum
(merci Minus !). Lors de la pose, le produit est légèrement blanchâtre, dans le genre de la colle à bois,
puis il devient transparent en séchant.

Lorsque c'est bien sec, couche de peinture noire légèrement diluée, à l'aide d'un gros pinceau.

Une fois que la couche noire est sèche, à l'aide d'un morceau de mousse à blister, je suis repassé en frottant doucement sur la carrosserie. Les endroits sur lesquels j'avais posé le drawing-gum se sont effrités, révélant, en dessous… la rouille ! Procédé excellent et rapide.

Après, le reste, c'est de la déco…