20150410

[Red Button's Nation] : Siaye

Les véhicules arrivèrent doucement, sans faire plus de bruit que nécessaire, et s'arrêtèrent devant le supermarché.
La reconnaissance faite la veille avait confirmé que le bâtiment renfermait encore énormément de marchandises de toutes sortes. Étrangement, il n'avait pas été pillé à l'extrême…

Les hommes descendirent en silence des voitures. Tous étaient conscients que le moindre bruit pourrait engendrer
le chaos si d'autres bandes se trouvaient dans les parages.
Chacun connaissait son boulot : Rudbaugh s'occupait des provisions avec Wormson. Talla et Thorhart tentaient de récupérer de l'utilitaire : couvertures, réchaud à gaz et bonbonnes, batteries de voitures, allumettes, etc. Yiprick sécurisait le périmètre et Der Sturm surveillait les véhicules.

Les hommes se dépêchaient : l'un poussait un caddie, l'autre le remplissait. Certaines fois, les Hell's Bastards pouvaient être disciplinés et efficaces.

Ils firent des allers-retours réguliers jusqu'aux voitures, histoire d'en emmener le plus possible.
Au dernier tour de remplissage, alors qu'ils se dirigeaient tous pour terminer le transbordement, Yiprick, qui était resté
à l'intérieur eut une drôle d'impression… comme si quelqu'un l'observait. Tous les sens aux aguets, il était attentif au moindre frottement, au moindre grincement, essayant de percevoir ce qu'il ressentait mais ne parvenait pas à identifier. Tendu comme une corde à violon, il se retourna subitement… et se prit un coup sur l'arrière du crâne.
La chute de son corps alerta les autres, qui sortirent leurs armes et revinrent en courant vers le supermarché.

La première chose qu'ils aperçurent fut le corps d'Yiprick allongé sur le dos, et debout à côté de lui… une fille !
Le peu de vêtements constituant sa tenue étaient noirs ; la seule touche de couleur venait d'une mèche de cheveux violette. À ses pieds était posée une lourde masse de bois et de pierre, probablement l'arme qui avait assommé Yiprick. Les jambes légèrement écartées, la fille tenait à deux mains un Colt 45 qu'elle braquait sur la tête de leur camarade.

– « Te voilà bien avancée maintenant, lui dit Talla. Tu pensais que tu pourrais assommer ce gros lourdaud, et que les autres n'entendraient rien ? »

– « Il n'a été qu'un moyen, répondit la fille. J'aurai pu le tuer sans qu'aucun de vous ne le remarque… »

– « Qu'est-ce que tu veux ? » lui demanda Thorhart. « Sûrement pas des provisions, le supermarché en est plein,
et je pense que tu aurais eu l'occasion de te servir avant notre arrivée ou après notre départ sans te faire remarquer. »

– « Je veux intégrer votre groupe. »

– « T'es qu'une gonzesse, rugit Wormson, et pas bien grosse en plus ! Qu'est-ce qui te fait croire qu'on va te prendre avec nous ? On n'a pas besoin d'un poids mort, en plus Rudbaugh fait vachement bien la bouffe ! À quoi tu peux servir, hein, à quoi ? »

– « Il n'a pas tort reprit calmement Talla. Ce n'est pas tous les jours que l'on peut faire des pleins de provisions comme celui-ci… Certaines fois, la nourriture est rationnée, et ce que tu fait pour le groupe assure ta ration journalière.
Comme le disait mon bruyant ami, à quoi tu peux nous être utile ? Qu'est-ce que tu sais faire ? »

– « Des tas de choses, dit la fille. Ça par exemple… » Elle appuya négligemment du pied sur le détonateur qui se trouvait près d'elle.

Il y eut une déflagration violente, et le véhicule de tête explosa.

– «Putain ! » s'écria Thorhart.
Se tournant vers Der Sturm, il lui dit : « C'est pas toi qui était sensé surveiller les bagnoles ? »

– « Si. »

– « Et t'as rien vu ? »

– « Non. »

– « C'est tout l'effet que ça te fait ? » s'écria Thorhart. « On perd une voiture, et ça ne te fait rien ? »

Der Sturm posa son arme doucement. Il enleva son chapeau haut de forme qu'il posa à côté, soigneusement.
Puis il s'agenouilla, joignit les mains et regarda en silence vers la voiture en feu.

– « 'tain mais tu fais quoi là ? »

– « Je prie pour la sauvegarde de sa carcasse qui a péri par ma faute. Puisse l'Éternel permettre un recyclage optimal
de ses pièces. »

Pendant que Thorhart s'énervait, Talla reporta son attention vers la fille.

– « Bon. Et quand tu ne détruit pas la propriété des autres, tu peux faire quoi ? »

– « Je sais soigner. »

– « Tu es toubib ? »

– « Non vétérinaire. »

– « Tu nous prends pour des cleb's ? » s'énerva Wormson.

– « Il a pas tort, dit Talla, entre toubib et véto, c'est pas tout à fait la même chose… »

Le Colt 45 qui était braqué sur la tête de Yiprick pivota légèrement en direction de Wormson. Une détonation claqua
et il tomba lourdement sur le sol, une balle dans la jambe.

La fille regarda Talla droit dans les yeux :
– « Laisse-moi faire et il vivra. Continue à discuter et il risque fort d'y passer… »













14 commentaires:

  1. Belle introduction pour ce personnage qui semble bien dangereux! Je me laisserai bien tenter si elle voulait de donner un coup de masse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne prends pas de grands risques : elle a la compétence « Soigneur »… ^^

      Supprimer
  2. Justement qui aime bien châtie bien ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon cher Kulguhr, ta logique est implacable ! ^^

      Supprimer
  3. Qui n'aime pas châtie mieux !!

    Excellente nouvelle d'introduction mon cher Wallach ^^

    Voilà une nana qui va faire parler d'elle !!

    Serviteur,

    Morikun

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mon cher Mori kun.

      Je pense qu'effectivement, on n'a pas fini d'en entendre parler de cette bougresse… ^^

      Supprimer
  4. Je plussoie, rien de tel qu’un texte comme ça pour donner du corps !
    Bon en l’occurence du corps elle en donne assez toute seule, mais vous m’aurez compris :)

    Super boulot, bravo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci c12.

      Avec le recul, je trouve le principe du CDA de Red Button's Nation assez intéressant, dans la mesure où tu ne te contentes pas de peindre tes figs, tu prévois aussi un texte de présentation. Ça donne l'occasion de se lâcher un peu… ^^

      Supprimer
  5. Une vraie poète cette demoiselle ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as remarqué toi aussi ? Finesse et sensibilité sont ses deux traits les plus marqués… ^^

      Supprimer
  6. A première vue elle m'a un peu fait penser à la photo d'une de demoiselle que le lapin avait posté (pour RBN d'ailleurs) mais finalement la tienne est plus vêtue ;)

    Toujours sombre mais avec ses petites touches de couleur, ça reste bien dans l'esprit de ta bande c'est top !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie mon cher Brauwan !

      Encore 5 et c'est fini pour les piétons. Après, je passe aux véhicules… j'ai un bus à finir, plus 3 ou 4 trucs assez sympas qui traînent…

      Supprimer
    2. Tout ça nous promet de belles surprises héhé.
      Vivement la suite et bon courage !

      Supprimer