dimanche 5 octobre 2014

Royaume d'Esialdès


« À l’ombre des dunes du désert d’Esialdès, Un vieux nomade eut la vision de Dieux et d’Ange et décida d’installer son peuple le long du fleuve Hjial , le serpent du Désert…La Nation d’Esialdès prit forme et il en fut le premier Pharaon. Construisant inexorablement Pyramides pour leurs Pharaons tombés et temples pour leurs dieux, les habitants du jeune Royaume Humain d’Esialdès savent au fond d’eux que leur tour est venu de posséder un Empire à la mesure des ambitions de leur nouveau Pharaon Irkesès VI… Sinon , pourquoi les anges combattraient-ils à leur cotés , et pourquoi les dieux accorderaient-ils à leur prêtres des pouvoirs si puissants… La punition de la République Humaine d’Iklesios , touché par la Maladie, n’a eu d’effet autre que conforter Irkesès dans sa mégalomanie , le poussant à croire que tout ses ennemis seraient maudit à jamais.
Après des générations de calme,  les armée de Pharaon s’organisent autour de leurs terribles prêtres afin de prendre possession des terres plus fertiles des autres peuples… Forts de leurs sens de la discipline et de l’appui des envoyés des Dieux Célestes , les hommes du Royaume impose peu à peu ses valeurs aux terres fraichement conquises et s’acharne à récupérer les Artefacts laissés à travers le continent par leurs ancêtres afin de compléter un rituel qui selon les prophéties permettra aux Hommes élus de survivre aux cataclysmes à venir… »
Extrait du site de Whispe Éditions. Texte d'introduction du Royaume d'Esialdès.


Lorsque les premières figurines de Furie furent mises en vente, il n'y avait à l'époque que l'Empire Orque d'Azerkelar et le Royaume d'Esialdès de disponibles.
La première version des règles stipulait que les parties de Furie se jouaient en 300 points de patrouille.

J'avais donc à l'époque acheté 300 points de patrouille d'Orques, et 300 points de patrouille d'Humains.

Puis vint le temps de la campagne Indiegogo. Whispe eut alors la bonne idée de stipuler que les parties se joueraient dorénavant en 150 points ou en 300 points de patrouille.
Dans la foulée, il lançait sa campagne, proposant des starters permettant de jouer immédiatement des compos sélectionnées, chaque starter comprenant à peu près 125-130 points.

Cool. D'un coup, ça devenait plus spontané : des starters près à jouer, le pied ! Du coup, j'ai tout pris, si bien qu'au jour d'aujourd'hui, j'ai au moins un exemplaire de chacune des références sorties pour Furie.
Au fur et à mesure des sorties, je continue à m'approvisionner.

Comme les Orques et les Humains furent les premiers sortis, ils comptent actuellement plus de références que les autres factions, celles-ci étant destinées à s'étoffer progressivement.

Du coup, je me retrouve avec pas mal d'Orques et d'Humains, et sentant venir la prochaine campagne, je me dis qu'il faudrait peut-être que j'attaque la peinture de ces deux factions, histoire de ne pas me faire déborder…

J'ai donc pris la décision, en accord avec moi-même (je me consulte toujours avant de prendre une décision, depuis le temps que je me côtoie j'ai appris à m'apprécier, et qui plus est, je me trouve de bon conseil) de commencer par le Royaume d'Esialdès.

J'ai peint le starter, soit :
– Archasis,
– 2 soldats de Pharaon,
– 1 Chasseur Nomade.


Archasis :







Soldat de Pharaon #1 :







Soldat de Pharaon #2 :








Chasseur Nomade :







Photo de famille :

Vous noterez que sur cette photo de famille d'une très grande qualité photographique, seul Archasis est flou.
Hagrad le Virulent ayant vu cette photo s'est aussitôt exclamé, je cite : « J'ai toujours dit que ce type était pas net ! ».

Sitôt ce starter peint, il me pris une soudaine envie de l'envoyer à la castagne. Ayant attrapé un scénario d'une main et le starter nain de l'autre, j'emmenais tout ce petit monde voir à quoi ressemble un champ de bataille par une jolie journée d'octobre.

Le scénario choisit était Mec, elle est où ma caisse ? que j'adore.

Les nains ne s'en sont pas remis…

Si vous jouez contre le Royaume d'Esialdès, un conseil : butez le Chasseur Nomade rapidement. Son tir est et ses 2 actions de combat en font un adversaire redoutable, et si en plus vous êtes chanceux aux dés ce jour là, je vous raconte pas…