mercredi 27 août 2014

Caravaniers nains

« Les Nains, autrefois peuple tenace des montagnes du Nord virent un Dieu ancien les charger de trois lourdes tâches, Ils devaient garder la prison D’Ygmir le malveillant Dieu du Gel , scellé par une alliance entre les Dieux , les Primae et les Orques au sein de leurs terres , Ils devaient entretenir les « rouages » du Monde , pour veiller à ce que la machinerie de celui-ci ne « s’arrête » jamais, ils devaient chroniquer et conserver l’Histoire du monde , pour les générations futures… il leur fît de ce fait don d’un savoir immense et ils s’acquittèrent de leur tâche sacrée… Mais les Yetis serviteurs d’Ygmir se réveillèrent de leur long sommeil et lancèrent un assaut massif sur les forteresses Naines. Ceux-ci demandèrent de l’aide aux chétifs Gobelins , à qui ils avaient enseigné l’usage de la poudre et le sens du partage … Mais la Jeune République ne répondit jamais à l’appel , et les nains affrontèrent seuls les monstrueux « fils du froid »… Les forteresses tombèrent les unes après les autres.Rien ne semblait pouvoir arrêter l’inexorable avancée de ces monstres, avides de vengeance,pas même la ténacité et la résistance des Nains… Le Haut conseil décida donc de rassembler les sources d’énergie restantes et , afin d’éviter extinction de son peuple de former une Immense Caravane afin de continuer à compiler l’Histoire du Monde…La forteresse Prison ne devant pas tomber aux mains des Yétis, il y rassembla ses meilleurs guerriers qui engoncés dans leur merveilleuses et puissantes Exo-armures combattirent sans fatigue ni lassitude les envahisseurs … La prison ne tomba point. Depuis bientôt 30 longues années, les Nains des montagnes de Coforlis luttent et repoussent les assauts des Yétis et continuent d’entretenir la machine monde, mais une énorme pénurie commence à se faire sentir au sein des cités forteresses de leur ancien royaume…
Depuis ces jours funestes ,leurs frères Nomades parcourent les Royaumes et Empires , inexorablement partageant leur savoir et luttant pour leur survie là où ils sont les malvenus… Il réunissent force, savoir et énergie afin de reprendre les Terres qui sont les leurs. »

Ce texte n'est pas de moi, il s'agit du texte d'introduction de la faction des Caravaniers Nains sur le site de Whipe Éditions. Si cela pose un problème Jérôme, n'hésite pas à me le signaler, et je retirerai le passage.

Un jeu axé médieval fantastique sans nains, ça n'est pas possible… Le nain est l'une des figures emblématiques de la fantasy. Normal qu'on le rencontre un peu partout… Tolkien et d'autres après lui ont exploité l'image du nain, dont les traits de caractères sont toujours à peu près les mêmes : buveur de bière, avide de richesses, prédisposition à creuser encore et toujours, n'aime pas les Elfes, est une teigne au combat, sale caractère, ne partage pas, etc…

Au niveau des jeux de figs, dans la plupart des cas, on retrouve aussi toujours plus ou moins les mêmes concepts de nains en armure, sans grande originalité… Entre les ultra classiques de chez GW et les horreurs faites par Mantic pour Kings of War, ça n'est quand même pas très folichon…
Même Avatars of War avec ses régiments naniques (c'est joli comme mot, hein, nanique ?) ne me fait pas rêver plus que ça.

Alors après, vous me direz : « Oui, mais faut allez voir chez d'autres marques, tiens, par exemple, Reaper, Bob Olley's armies, Hasslefree, Scibor's Monstrous, Otherworld Miniatures… »
Oui, je suis d'accord.
Là, je sens que je vous en bouche un coin. On s'attend à ce que je m'enferme dans mon déni du nain figurinistique, et en fait, non.
Effectivement, il y a de belles choses dans ces gammes, mais encore une fois, on est dans l'archi classique : nain en armure avec/sans bouclier, avec/sans casque, avec barbe avec/sans tresses, avec/sans marteau… Tous est codifié.
Normal, me direz-vous un nain d'1,80 m, glabre, avec une robe à capuche, c'est un peu paradoxal…

Soit. Validons le fait que certaines données soient invariables et se doivent de rester stables afin de ne pas perturber le public nanique.
Donc, à mon sens la première donnée à valider, et vous serez sans doute d'accord avec moi, concerne la taille : un nain se doit d'être petit.
Voilà. Mais après ? La barbe ? Ah oui, la barbe, ça peut-être pas mal non plus… 
Bon, mais là, faut qu'on arrête. Si on valide également le marteau, la bière, l'armure et le casque, on revient au point de départ…

Alors ? Alors, il suffit de brancher Whispe là-dessus…

Premièrement : plus d'armure systématique. Le nain s'habille léger, avec des T-shirts sans manches, des chemises échancrées, des pantalons en toile, des bombers…
Ça vous perturbe ? Accrochez-vous, c'est pas fini…

Deuxièmement : la barbe. Elle est toujours là, mais agrémentée de rouflaquettes… Quelques uns ont choisi de ne porter que la moustache ! Hé, ouais, mec, ça l'fait !

Troisièmement : le casque. A pu. Fini. Terminé. Le nain se couvre la tête avec élégance, préférant les chapeaux de type Borsalino ou les foulards style biker, noués sur le crâne…

Quatrièmement : le nain est branchouille. Afin de faire plus contemporain, le nain se pare d'anneau(x) à l'oreille, de chaînes en or façon gipsy, de bagues (en or également). Le nain n'est plus seulement une machine de guerre de type rouleau compresseur, le nain est beau et aime se montrer en société. Il porte également des lunettes de soleil, afin de protéger ses petits yeux de la trop forte lumière ambiante

Cinquièmement : l'armement. Obsolète le marteau ? Complètement. Remplacé occasionnellement par une ou deux haches. Mais ce n'est pas tout. Plutôt qu'une brute de combat, le nain devient un technicien du close, un artiste du tir, et pour ce faire, il remplace l'armement conventionnel par des couteaux. Couteaux de combat et couteaux de lancer. Le nain est pluridisciplinaire ! Selon son humeur, il peut aussi s'équiper d'une barre à mine, histoire d'entretenir un peu le mythe je-ne-fait-qu'un-avec-la-roche

Sixièmement : les idées reçues. Le nain boit de la bière. Nombre de gammes présentent des nains avec un gobelet à bière à la main. Terminé. Quitte à avoir des vices, autant les assumer avec classe. Le nain ne boit plus. Il fume. Des gros cigares, genre cubains. C'est pas le tout d'amasser de l'or, faut le dépenser aussi, hein, sinon, ça sert à rien…

C'est pas mieux comme ça ? Avouez que rien qu'à lire çà, ça dépoussière déjà sacrement l'image racornie du nain. Gimli peut aller se rhabiller…

Maintenant que vous avez l'esprit un peu plus ouvert, c'est donc avec grand plaisir que je vais vous présenter mes Caravaniers Nains pour Furie, lesquels reprennent complètement les 6 points énoncés ci-dessus.



Hiren Hakar :








Lanceur de couteaux #1 :









Lanceur de couteaux #2 :









Gardien des Caravanes #1 :









Gardien des Caravanes #2 :









La photo de famille :





Je termine par une bricole, les caisses utilisées pour le scénario « Hé mec elle est où ma caisse? » que nous avons joué avec Lixa. 

Le scénario utilise 10 caisses montées sur un socle 25 x 25 mm. Il y a 5 caisses par faction. Ces caisses ont des valeurs en points de victoire 1 x 50 points, 2 x 20 points et 2 x 10 points.
Les caisses sont placées sur le terrain. Elles sont toutes identiques. La seule chose qui les différencie dans ce cas-ci, c'est une gommette de couleur placée dessous. Il y a 5 gommettes bleues placées sous les 5 premières caisses, et 5 gommettes rouges placées sous les 5 suivantes.
Comme il peut y avoir des éléments permettant peut-être d'identifier une caisse par rapport à une autre, au lieu de placer les valeurs en points sous les caisses, j'ai inscris sur les gommettes les lettres A à E. Ces lettres sont reprises sur une feuille à côté de moi, à chaque lettre correspond une valeur en point. Ce qui permet de permuter de partie en partie. Cette fois-ci la caisse A vaut 50 points, à la partie suivante elle vaudra 10 points…

Le but du scénario est d'envoyer sa faction au contact des caisses, afin de récupérer celles dont on a choisi la couleur, et d'essayer d'en ramener le plus possible dans sa zone de déploiement avant la fin du 5e tour… tout en n'oubliant pas de foutre sur la gu**le de l'adversaire, sinon c'est pas marrant ! ^^




vendredi 15 août 2014

Syndrome Bordelais

Décidément mon voyage à Bordeaux fin juin dans le cadre du Premier Tournoi Mondial de Furie n'a pas fini de porter ses fruits…

Pour ceux qui passent par ici régulièrement, j'ai parlé dernièrement de ma rencontre tout à fait inopinée en ville avec Lixa, un ancien Bordelais qui est installé dans le Nord depuis début juin.

Nous avions prévu de nous rencontrer, afin de faire quelques parties de Furie, entre autres. C'est chose faite, profitant des vacances, nous nous sommes retrouvés chez moi cette semaine.

Pour ma part, j'étais un mode «  touriste », par contre, Lixa, lui, s'est employé à faire quelques photos et à rédiger un CR qu'il a publié sur son blog.

C'est par ici, et faîtes attention à la marche !

Et comme un post sans photo n'est pas un post, en voici une :


Il s'agit d'un concept de Whispe pour les Caravaniers Nains : le Chevaucheur d'Ours ©™…

jeudi 7 août 2014

Furie : Morgus

Après cette petite pause estivale, reprise des activités. J'étais parti en vacances, en abandonnant Morgus sur l'établi…

Morgus est un mercenaire Orque avec une arbalète lourde avec une puissance de 4.

Sa faction de prédilection est L'Empire Orque d'Azerkelar. Il peut être engagé par n'importe quelle faction, mais le fait d'être au service de sa faction de prédilection diminue son coût de 5 points. Intéressant, quand on sait que le badass fait quand même 68 points…

Morgus faisait partie des Indiegogo Specials, figurines disponibles uniquement en ayant participé à la campagne.

Le profil de Morgus est disponible sur le site de Furie, dans la partie Téléchargement. Le fichier s'appelle Mercenaires Indiegogo et se trouve dans le rubrique Profils.