20140705

Hasard, coïncidences, étrangetés et bizarreries : les voies d'un Krakage…

C'est tellement long, qu'on dirait presque le titre d'un post de Morikun… ^^


Où l'auteur se rend compte que de discussions diverses en hasards chanceux, toutes les voies mènent au Krakage…

Vendredi 27 juin 2014. Lille. 18h30.
Aujourd'hui est un grand jour. Junior a terminé les épreuves du brevet de 3e, mais ça n'est pas le plus important : son premier choix de lycée a été accordé. C'était très important pour lui. Aussi pour fêter cela décidons-nous de nous faire un petit resto, Madame Wallach, Junior et moi-même afin de célébrer dignement cet évènement, qui, s'il ne constitue pas une révolution en lui-même, marque quand même pour mon fils un passage de cap.
Nous sortons donc du parking souterrain, et n'étant pas loin d'un magasin de figs, je propose à mon fils d'y faire un petit arrêt curiosité, juste quelques minutes. Pas de soucis pour lui. Nous arrivons devant le magasin, et je constate avec stupeur, vu le jour et l'heure (vendredi 18h30) que le rideau de fer qui se trouve derrière la vitrine est baissé… Les étagères d'exposition normalement pleines de figs sont vides… Bizarre…
J'en fait part à Junior qui me dit que les étagères doivent être vides parce qu'ils sont en train de refaire la vitrine. D'ailleurs, me fait-il remarquer, il y a à l'intérieur autant de choses que d'habitude, et en plus, il y a plein de gros cartons d'emballage, probablement le signe d'une grosse commande arrivée…
Nous sommes fin juin, les vacances approchent, il a sans doute raison…


Samedi 28 juin 2014. Bordeaux. 19h30.
Nous sommes installés confortablement dans le salon de Whispe. Nous papotons figurines et règles de jeux, tandis que Whispe termine de préparer quelques bricoles en vue du tournoi du lendemain. À un moment, la conversation porte sur Briskars (jeu de pirates en 54 mm, jolies figurines, créé par des nordistes. Allez, coup de pub, je vous mets leur lien. La boutique, c'est par là).
Whispe me dit qu'il a entendu dire que la boutique qui vendait leurs figurines sur Lille allait fermer, il ne se rappelle plus du nom…
Ben ouais, mais bon, hors magasin GW, il y a sur Lille trois boutiques qui vendent de la fig, et Briskars est vendu dans les trois magasins…


Dimanche 29 juin 2014. Bordeaux. 9h30.
Je suis en pleine discussion avec Morikun, que j'ai rencontré IRL un peu plus tôt dans la matinée. Nous discutons Furie, et des factions que nous allons jouer. Il me sort de sa boîte en fer ses figurines de Vixens, dont la seule et unique pièce terminée, Lady Bird, est superbe.
J'attends de voir les autres avec impatience ! ^^
Dans la boîte en fer, il y a plein d'autres figurines… Morikun m'en sort quelques une, il s'agit de son Armée Sectorielle Japonaise pour Infinity. Ces figs, je les connais, je les ai déjà vues sur le Temple, mais elles sont nettement plus belles en vrai ! Je suis très impressionné par son coup de pinceau…


Lundi 30 juin 2014. Lille. 22h30.
Crevé. J'ai pris mon TGV à 5h18, et j'ai miséré gare du Nord, le TGV pour Lille ayant eu une panne. Total arrivée en gare de Lille 1h30 plus tard que prévu. Youpi ! Vive la Sncf…
Quelques heures de boulot derrière, quelques bricoles à faire à la maison en rentrant, résultat, plus personne à 22h30… Je suis nase…
Je me paie quand même un petit quart d'heure sur le net, histoire de checker mes mails, etc.
En arrivant sur le forum de Furie, il y a, comme régulièrement, un nouvel inscrit. Je m'en vais donc lui souhaiter la bienvenue, et avant de poster, je relis le fil de discussion depuis le début.
Le nouveau venu s'appelle Lixa. Il a été quelques temps sur Bordeaux, connaît pratiquement tous les gens que j'ai rencontré lors du tournoi, et là, il vient juste de déménager sur… Lille !
Je lui souhaite donc la bienvenue, et part lire le CR de Morikun à propos du tournoi. Et là, je trouve un commentaire de Lixa sur le post de Morikun, ce dernier lui disant que s'il veut jouer à Furie dans le Nord, il y a Wallach…
Ben ouais, suis-je bête, c'est l'occase. Je contacte donc Lixa, et nous commençons à discuter, le courant passe bien, nous prevoyons de nous voir à mon retour de vacances…


Jeudi 3 juillet 2014. Lille. 17h45.
Madame Wallach m'a envoyé chercher des cadeaux d'anniversaire. Je gare donc la voiture au parking habituel. Je passe à nouveau devant L'antre du Phénix (le magasin devant lequel je m'étais arrêté avec Junior). La plupart des vitrines ont le rideau de fer qui est tiré, mais en me dirigeant vers l'entrée, je constate que le magasin est ouvert…
À l'intérieur, 4-5 personnes, un foutoir phénoménal, et un vendeur décomposé derrière la caisse.
À droite et à gauche, je vois des étiquettes -20%, -30%, normal, c'est la période des soldes.
Étant soucieux de savoir ce qui est soldé, ce qui ne l'est pas, et quels sont les pourcentages sur ce qui est soldé, je m'en vais donc voir le vendeur. Celui-ci m'explique que ça n'est pas les soldes : ils sont en pleine liquidation, ils doivent en dégager le maximum, aujourd'hui, c'est l'avant-dernier jour, après ils ferment pour de bon (ça y est Whispe, je l'ai trouvé le magasin qui ferme…). Il me dit également que tout est à prix cassé. Bon je regarde, rien qui me tente vraiment, et d'un coup, il me lance :
« Ah, au fait, j'ai oublié de vous dire, sur la gamme Infinity, c'est moins 60%, sur l'entièreté de la gamme ! »

Arrrrghhhh, salaud !!!

Je commence à regarder. À un moment, je m'y étais intéressé, et il y avait Ariadna et Haqqislam qui me plaisaient bien en faction, visuellement. Je fouille. En Ariadna, pas grand chose… Pas mal de boîtes identiques de starter Scots Guards, mais bon les carreaux sur les fringues, rien que d'y penser, ça me saoule…
Par contre, du côté Haqqislam, c'est assez bien fourni. Je récupère :

– des motos :



– un Qapu Khalqi starter pack :



– un Hassassin Barids :



– une boîte d'Hassassin Muyibs :



– une boîte de drones Kameel :




– Djanbazans :



– Saladin :



– Djanbazan :



– Azra'il :




– Hafza Unit :



– Djanbazan Tactical Group :



– Hassassin Ragiks :



– Le livre de règles seconde édition :

Avec la remise, neuf, 12,00 € au lieu de 39,00 €… qui dit mieux ?

Me voyant encombré, avec toutes ces boîtes, blisters et le livre de règles dans les bras, le vendeur, bienveillant, me propose de tout poser sur le comptoir, afin de continuer à fureter tranquillement.
Sitôt dit, sitôt fait…
Je repars donc chercher la ou les perles rares, quand tout à coup, un type avisant ma pile de boîte dit à son pote :

– « P**tain, t'as fait fort avec les Haqqislam ! »

– « Ah, ben non, ça c'est pas à moi… »

– « C'est à moi, dis-je, ça s'appelle un krakage en règle… »

– « Ben ça, pour le coup, ça s'rait con de s'gêner… »

Nous commençons à discuter autour d'Infinity, et je leur avoue ma crasse ignorance du jeu, mais que l'esthétique me plaît beaucoup, depuis un moment, et que là, à des prix comme ça, c'est gavade !!!!!!!!!!!! [private joke pour Morikun ^^].

Je continue à discuter avec ces deux sympatiques figurinistes, qui me posent un tas de questions, dont :

– « Est-ce que tu joues en tournoi ? »

– « Ben ouais, c'était le premier le week-end dernier… »

– « Ah, et c'était où ? »

– « À Bordeaux. »

– « Ah ouais, quand même… Et c'était un tournoi de quoi ? »

– « Furie… »

– « Connais pas… »

– « C'est sympa, c'est med-fan complétement barré… »

– « Ah… »

Et à ce moment, j'entends une voix derrière moi qui dit :

– « Wallach ? »

Je me retourne… et là…

Je fais la connaissance IRL de Lixa… il est pas petit le monde ?


Une semaine après, jour pour jour, que je me soit arrêté devant la vitrine avec Junior, un tas de pièces de puzzle glanées dans la semaine s'assemblent… 

Cette visite inopinée à ce magasin qui fermait, outre la rencontre avec Lixa, m'aura permis de récupérer l'équivalent de 255,00 € de figurines pour la modeste somme de… 103,00 €…

Je ne sais pas ce que donnent les choix que je n'ai pas fait… ^^ Je dis cela parce que j'ai craqué en mode brutasse, j'ai pris une réf de chaque boîte ou blister disponibles. À ces prix là, il n'y a pas trop de questions à se poser… Je vais lire les règles et les listes d'armées, puis je demanderai conseil à droite à gauche, afin d'effectuer encore quelques achats si nécessaire afin d'optimiser ma compo…

20140701

Furie : premier tournoi mondial !

Début juin est apparue sur le site de Whispe Éditions l'information selon laquelle le premier tournoi mondial de Furie aurait lieu le dimanche 29 juin 2014, à Bordeaux…

Pendant ce temps-là, en Wallachie…

– Dis chérie, je t'ai déjà parlé de Furie ?

– ?!? De quoi ?

– Furie…

– Furie ?

– Ben oui, Furie…

– Ah non…

– Mais si, le jeu pour lequel j'ai peint des figurines de yétis…

– Ah oui, Furie ! Et alors ?

– Il y a un tournoi fin juin…

– Tu vas y aller ?

– Ben…

– Ben quoi ?

– C'est à Bordeaux…

– Ah ! Et alors ?

– Alors, quoi ?

– Tu vas y aller ?

– J'en sais rien, c'est pas tout près…

– Je sais, mais tu as envie d'y aller ?

– Ben ouais, mais…

– Mais quoi ?

– Ben, je sais pas trop…


Quelques jours plus tard…

– Alors, tu vas à Bordeaux pour finir ?

– Ben je sais toujours pas…

– Tu en as envie ?

– Ah ouais, et pas qu'un peu…

– Alors vas-y, je t'offre le voyage…


Voilà comment, par une belle journée de juin, Madame Wallach réussit à convaincre son ours de mari à sortir de sa tanière…



Samedi 28 juin 2014. 11h41. Gare Lille-Flandres.

« Le TGV n° 7248 à destination de Bordeaux, via Paris partira voie n° 7… »

Le Wallach s'installe confortablement, un bagage à main léger dans lequel les yétis sommeillent tranquillement à portée de main, un album d'Unter Null dans le casque du baladeur, c'est parti…



Samedi 28 juin 2014. 17h37. Gare de Bordeaux Saint-Jean.

Débarquement rapide. Je retrouve Whispe qui m'attend tranquillement à l'extérieur de la gare, à l'endroit prévu. 
Direction les Ludomaniacs, ou nous faisons un bref arrêt, avant de nous remettre en route vers le siège social de Whispe International Company Limited.

Jérôme me fait voir quelques concepts futurs pour Furie et me donne quelques infos sur l'avenir du jeu, que je ne divulguerai pas ici : n'en n'ayant pas reparlé ensemble, je ne sais pas ce qui peut être ou ne peut pas être dit pour le moment.

Sachez seulement que l'avenir de Furie s'annonce bien…

Nous sommes bientôt rejoints en début de soirée par Jerreck, qui passe la nuit chez Whispe, tout comme moi.

Je tiens ici à rendre hommage au travail de Jerreck en ce qui concerne le tournoi Furie : il avait prévu 5 jeux de photocopies des règles et des scénarios (1 par table, le tout dans des porte-vues), ainsi que des fiches récapitulatives par faction, et des sorties des cartes de profils, ceci afin de faciliter la vie des joueurs.



Dimanche 29 juin 2014. 8h30. Locaux de la GUILD, Gradignan.

Les locaux de la GUILD sont très sympa, et très bien situés, avec de la verdure autour… J'ai l'impression d'être à la maison…

Nous commençons à disposer chaises, tables, décors, cafetière, etc, et à 9h00, les premiers participants arrivent.

Je rencontre donc pour de vrai, enfin, Morikun et Gilel avec qui je papote via les commentaires de leur blog ou du mien.



Dimanche 29 juin 2014. 10h00. Les choses sérieuses commencent…

Dûment briefés par Whispe himself, nous commençons le tournoi…

Bon, alors, je reprends : on ne pisse pas dans les pots de fleurs,
on ne se mouche pas dans les rideaux…



PREMIÈRE PARTIE : poutre.

Je tombe face à Hidakisada. Il est grand. Il est fort. Il a une grosse voix. J'ai peur.

Regardez-moi ce regard noir !

Bon, j'ai oublié de dire, il est aussi très sympa et très fair-play. Hidakisada joue le Royaume d'Esialdès.


Le Royaume d'Esialdès d'Hidakisada (en haut), et mes Serviteurs d'Ygmir (en bas).

La partie se déroule tranquillement, et nous nous rendons compte l'un et l'autre de nos carences quant au déroulement du jeu (Whispe, tu peux venir 2 secondes ?)

Nous prenons le temps de bien observer ce qui se passe sur la table, en essayant de ne pas trop oublier de choses dans le calcul des combats, dans les actions autorisées ou non, etc.
C'est un bon moment de discussion autour des points de règles. 45 minutes plus tard, fin de la partie : égalité.



DEUXIÈME PARTIE : collecte des ressources.

La seconde partie m'oppose à  CaineMcGregor.

Ne vous y fiez pas : il à pas l'air comme ça, mais ce type écoute du métal et de l'indus…

CaineMcGregor joue La Fraternité du Carnage.




Le but de la partie est de collecter des ressources se trouvant en quantité limitée sur le terrain : du bois, de la pierre, de la nourriture, de l'or… et de les ramener dans sa zone de déploiement. Chaque ressource ramassée vaut un certain nombre de points, selon sa nature.

La configuration du terrain n'est pas idéale, nous ne somme pas plus à l'aise l'un que l'autre, mais nous faisons de notre mieux…
Mon adversaire réfléchi vite et souvent essayant de trouver LA façon la plus efficace de mener à bien sa collecte.
De mon côté, je la joue cool, et je ramasse le max de ce que je peux trouver en or et en pierre, ces deux ressources valant le plus de points. Fin de la partie : Victoire pour moi.

Pas spécialement fier de moi, j'ai collecté comme une brute, me concentrant sur la ramasse des matières premières, limite sans tenir compte des troupes ennemies. Pas un engagement au corps à corps, pas un tir de toute la partie. Petite victoire à mon sens, mais encore une fois, partie sympa !



TROISIÈME PARTIE : C'est là que tout se complique…

Cette fois-ci, j'affronte Amaël,  un joyeux barbu, et sa bande de Vixens.


Amaël n'est pas en train de faire de l'auto-stop en salle : il me fait juste signe que tout est Ok
et qu'il est prêt à me foutre sur la gu**le…

Les Vixens : caractérielles et violentes. À moins que cela ne soit l'inverse…

Le scénario prévoit que chaque joueur choisisse secrètement 3 objectifs dans une liste, 1 principal et 2 secondaires, et essaie de les remplir, chaque objectif lui amenant des points de victoire.

Amaël, je le devine rapidement, a choisi comme objectif principal de déglinguer une vieille tour de guet. Pour ma part, je tente un Captur the Flag (Quake Syndrom).
Malheureusement, après que ses Vixens et mes Yétis se soient aperçus, notre altercation dégènere très vite en bataille rangée, et nous en oublions nos objectifs (c'est con tout de même…). Néanmoins, la partie se passe comme celle avec Hidakisada, nous essayons de comprendre au mieux les points de règle qui nous semblent obscurs (Whispe, tu peux venir 2 secondes ?), le tout dans une parfaite courtoisie : Tu permets que je bastonne tes Yétis ? Mais je t'en prie, fait comme chez toi…
Bilan après 45 minutes : Défaite pour moi.



QUATRIÈME PARTIE : poutre nocturne.

Me voici face à Jerreck et sa Fraternité du Carnage comprenant une Vixen.

Il n'a pas que des airs de Steve Jobs, il a aussi la puissance de calcul des MacPro…

Alors ça, c'est la bande qui m'a donné le plus de mal : Fraternité du Carnage + 1 mercenaire Vixen : je les hais !

Le scénario est poétiquement baptisé Patrouille nocturne, mais en fait, ça n'est que de la poutre (Baston !) dans le noir. Les lignes de vues portent moins loin, les déplacements sont affectés également.

Nous venons au contact rapidement, et je dégage deux des membres de l'équipe de Jerreck, bien malgré
moi : ils ratent leur test Effrayant face à mon yéti, et sortent de la table.
Jerreck se venge et poutre tous mes métis avec sa Vixen et son porteur de mort (bon, sur plusieurs tours, quand même…)
À noter que la partie fut rapide. Jerreck, sous des dehors humains est en fait un bi-processeur Core i7 cadencé à 3,5 Ghz : il connaît les règles sur le bout des doigts, les stats de toutes les factions et il calcule très vite, sans même compter sur ses doigts. La partie fut néanmoins très sympa, en ce sens où je me suis laissé guider, Jerreck prenant les choses en main pour le bon déroulement du jeu. Résultat : Défaite pour moi.




CINQUIÈME PARTIE : conquête.

Pour cette dernière partie, je vais à la rencontre de Gilel et de sa bande de Caravaniers Nains.


Gilel, la bonne humeur incarnée…

Ses nains, par contre, sales caractères !

Petits, mais costauds…

La dernière partie est un scénario de conquête : à la fin du quatrième tour, le joueur qui a placé le plus de points de vie dans le plus grand nombre de quarts de table gagne la partie.
Gilel est un monstre de bonne humeur, et la partie, comme les autres, se passe fort agréablement. J'ai réussi  à lui dessouder 3 de ses 5 nains à l'issue du 4e tour, et remporte donc la partie : Victoire.


Pendant ce temps-là, d'autres parties se déroulaient de part et d'autre de la salle… En voici quelques images prises (presque) sur le vif…

– Euh… Tu crois qu'il veut quoi là, Wallach, ça fait 5 minutes qu'il est là avec son appareil…

– T'occupe, fait semblant de rien, il finira bien par partir, sinon on ira boire un café…


– Ah, tiens, j'ai fait un 10…

– Ah oui, mais là, ton 10 il vaut 12…


– Bon écoute Amaël, te fâche pas, assieds-toi. Je te jure que mes yétis perdent pas leurs poils,
je passe mon temps à les brosser… Ça doit être ceux de Wallach…


– Euh Whispe, c'est pas un D10, dans ta barbe là ?

– Où ça ? Là ?


Après un petit temps de déchiffrage des feuilles de chacun, Whispe est enfin prêt à annoncer les  résultats : 1er : Bélial et ses yétis. Le grand vainqueur du jour repart avec un starter Vixen !

– Oui, oui, tu es premier, mais tu auras ton lot lorsque tu auras balayé les poils de tes yétis…

– Mais puisque je vous dit que c'est pas les miens qui perdent leurs poils…


2e : Jerreck et sa Fraternité du Carnage. Et un Ishar l'Ardent pour Jerreck, un  !

– 'tain mais qu'il fout Wallach avec son appareil, il va la tirer cette photo ou pas…


3e : CaineMcGregor et sa Fraternité du Carnage. Je ne sais plus ce qu'il a eu comme lot…

– Non, non, pas comme ça, attends je te montre : Wazzzzzzzaaaaaaaaaaaaaa

À partir de là, j'ai laissé l'appareil de côté, afin de profiter du moment, mais Morikun, qui est plus persévérant que moi à immortalisé toute la remise des lots en image sur son blog.

Pour ma part, j'obtiens la 8e place… C'était mon premier tournoi, et ma visite à Bordeaux avait surtout pour objectif d'enchaîner les parties de Furie avant de défricher plus avant les règles, et surtout, surtout de rencontrer tous les participants à cette journée. Le classement était secondaire, il me servira juste, si je fais d'autres tournois, à me situer par rapport à mon niveau de départ.
Merci à Whispe, qui s'est arrangé pour que chacun reparte avec un petit quelque chose, ça fait bien plaisir !


En conclusion, par rapport à Furie :

– Les règles sont très fluides, ça on l'avait déjà perçu, mais toutes les factions ayant été mises en contact durant les parties ont permis de se rendre compte que chaque starter est bien équilibré.

– Les yétis sont redoutables : avec leur compétence Effrayant / X, qui oblige à un test avant de les approcher, mes adversaires ont tous perdu au moins une fig (si pas deux) ayant raté son test lors d'une de mes charges, et qui finalement à fui hors de la table.

– Les Vixens sont redoutables…

– La Fraternité du Carnage est redoutable…

– Les deux ensemble, ça fait mal…


En conclusion, par rapport aux joueurs :

On dit toujours que les gens du Nord sont chaleureux et accueillants. J'ai pu constater par moi-même que les Bordelais, c'est pareil !
J'ai passé un moment très agréable : j'étais le seul joueur non Bordelais, mais j'ai été vraiment bien intégré dans ce groupe « local ». Les participants ont fait montre lors des différentes parties d'une grande courtoisie et d'un esprit très bon enfant. Merci à vous tous !

La tendance globale qui ressortait était que ces multiples parties enchaînées permettaient aux joueurs de tester leur faction en situation, et de trouver les réponses à quelques points de règles qui pouvaient leur poser problème.
Pour ma part, j'ai pris autant de plaisir à perdre qu'à gagner ! En fait le résultat importait peu, j'étais surtout là pour m'éclater… et me faire éclater aussi… ^^

Je fais donc partie de la Confrérie très fermée des 10 premiers joueurs de tournoi mondial de Furie. Je suis également 1er joueur officiel du Nord (pour le moment…).

Si vous n'avez pas encore testé Furie, honnêtement, faites-le, vous ne le regretterez pas !

Mes yétis, en mode Starlette devant l'objectif de Lucas…