20140609

[Furie]: rapport de bataille

Chose promise, chose due. J'ai profité du lundi de Pentecôte où j'étais seul à la maison, pour faire un peu de place dans ma tanière, afin de pouvoir me déplacer un tant soit peu autour de ma table de jeu et commettre enfin ce rapport de bataille illustré…


République Socialiste Soviétique Gobeline, nord du pays, à proximité du Désert de Glace.


Un petit village gobelin niché à quelques kilomètres de la frontière, à l'écart de la zone industrialisée. 
D'ordinaire, tout est calme. Mais il semblerait qu'aujourd'hui, les yétis soient belliqueux…




TOUR 1


3 d'entre eux viennent de se déployer au nord de l'agglomération.


Prompt à réagir, le Commissaire Motan emmène ses hommes à la rencontre des intrus.


Arrivant par le sud du bourg, le Commissaire Motan et deux Défenseurs de l'Égalité jettent un œil sur la place, tandis que deux Fusiliers passent l'un par la gauche et l'autre par la droite du village.


Le Fusilier longeant le village par la gauche effectue une marche afin d'avoir le premier yéti en ligne de vue. Il ouvre le feu et le touche : la bête perd 3 PV.


Le second yéti effectue une course, et vient se placer à couvert à l'angle de la tour, afin de garder un œil sur la rue principale…


 Les Défenseurs de l'Égalité ont bien perçu un mouvement au bout de la rue. Gênés par leur supérieur, ils parviennent quand même à le contourner, et courent jusqu'au côté de la tour qui leur fait face.


Gramdorck, le leader yéti, a aperçu le Fusilier au bout de la rue. Il sait ce que ces maudits gobelins savent faire avec leurs fusils… Il prend donc la décision de rejoindre le centre du village, et fait irruption dans la rue principale.


Le Commissaire Motan ayant vu ses hommes courir comme des dératés, décide de ne pas être en reste, et effectue une marche prudente afin de les rejoindre.


Pendant ce temps-là, le premier yéti ayant été tiré comme un lapin (un gros !) décide de gagner l'arrière du bâtiment le plus proche, afin de s'y mettre à couvert.



TOUR 2


Le second yéti engage un Défenseur de l'Égalité. Le gobelin réussit son test de Volonté et ne bouge pas.


Le second Défenseur de l'Égalité tente d'engager le yéti. Celui-ci à la compétence Effrayant/5. Le gobelin rate sont test de volonté (4), mais la présence du premier Défenseur ainsi que celle du Commissaire Motan à moins de 5 cm de lui, lui permettent de bénéficier d'un bonus de +1 en Volonté, grâce à la compétence Solidarité. Il engage donc le yéti.


Le premier yéti déboule de derrière son couvert comme une Furie (ah, ah, ah) et tente d'engager le Fusilier. Ben ouais, mais non… trop court… Il s'arrête donc non loin de son adversaire.


Le Commissaire Motan tente d'engager le second yéti, mais rate son teste de Volonté (3). La compétence Solidarité l'aide un peu, mais cela n'est pas suffisant. La charge est annulée, et Motan se prend un malus de -1 en REF, -1 en PUI, -1 en DEF et -2 sur le résultat des actions de combat pour ce tour ci. Et comme si cela n'était pas suffisant, il sera en plus privé de dessert, et sera de corvée de chiottes jusqu'à la fin de la semaine, non mais !


Gramdorck charge Motan comme une brute depuis le bout de la rue principale. Celui-ci ne bouge pas.
La valeur d'Impact de Gramdorck (3) étant supérieure à la valeur d'Encaissement de Motan (1), il bénéficie d'un bonus de charge de +3 en REF et de +1 sur le résultat de prochain jet d'actions de combat.


Le premier Fusilier fait une marche, se réoriente, et se retrouve entre deux bâtiments, avec Gramdorck et Motan au corps à corps dans sa ligne de mire. La distance est très courte, il lève son arme et tire… Gramdorck perd 8 PV d'un coup… Il passe en blessure grave, et perd 2 points en DEF ainsi que sur ses résultats d'actions de combat, et ce, de manière définitive.
Comme il a perdu plus de la moitié de ses PV, il fait un test de moral qu'il rate, et se retrouve donc malgré lui en posture défensive pour ce tour-ci. Il perd ses 2 actions de combat et gagne +4 en DEF.

Motan porte un coup à Gramdorck qui est en posture défensive, et l'étourdi. Comme il est en blessure grave, cela n'a aucune incidence.



TOUR 3

Le premier Fusilier tire à nouveau sur Gramdorck et lui fait perdre 1 PV.

Le deuxième Fusilier tire sur le premier yéti et lui fait perdre 5 PV. Celui-ci passe en blessure grave et perd -2 en DEF et -2 sur le résultat de ses actions de combat. Il lui reste 1 PV.

Le second yéti, celui qui est engagé avec les 2 Défenseurs de l'Égalité, prend une posture offensive. Il perd 3 en DEF et gagne 1 AC. Mauvais choix…
Plus de points en défense, le premier gobelin qui frappe à une veine de pendu, résultat, le yéti s'écroule dans un long râle d'agonie…


Ben, il est ou ? Sais pas, y'a eu un grand cri, puis plus rien…

Le deuxième Défenseur de l'Égalité étant libre, il exécute un mouvement de soutien, et attaque Gramdorck.



Ce dernier perd ses 3 PV restants…

Ben, il est ou ? Sais pas, y'a eu un grand cri, puis… Ta gueule !


Le yéti charge le Fusilier.


Motan fait une course afin de rejoindre le fusilier engagé par le yéti et lui prêter main forte.

Le yéti prend une posture de combat normale. Le gobelin tapant en premier prend une posture offensive (-3 en DEF, + 1AC). Sur sa première attaque, il fait perdre 2 PV au yéti qui n'en n'avait plus qu'un…

Victoire: GOBELINS



Ce jeu à du potentiel ! Ça commence à aller mieux dans le maniement, mais même si les règles ne sont pas trop compliquées, il faut quand même que je m'y réfère régulièrement, histoire de ne pas trop oublier de paramètres, et de prendre en compte tous les malus/bonus s'appliquant.

Relativisons, ça n'est que la deuxième partie !

Il y a quelque chose qui se dégage au niveau des Fusiliers, ils ont relativement bien efficaces avec leur fusil. Pour ma part, je pense qu'il vaut mieux éviter de les engager en mêlée, histoire de pouvoir continuer à
emm.…der le monde pendant les corps à corps.
Les Défenseurs de l'Égalité, gagnent à rester groupés, à mon avis, Solidarité, quand tu nous tiens !

Les yétis sont par contre, je trouve, relativement puissants au corps à corps, quand ils se font pas tirer dessus…

Toujours aussi enthousiaste, bientôt la prochaine ! C'est addictif, ce jeu…






13 commentaires:

  1. Diable, très sympathique rapport de bataille ;)
    Le seigneur des balles efficientes etait avec les gobs sur celle-ci :D
    En effet, les postures offensive quand on a pas l'initiative, ça relève du suicide (sauf grosse PRO et sac à PV ^^)
    Le tir Héroique du Fusilier dans le CàC a bien retourné la partie XD!
    Les Yetis sont en effet des machines à tuer mais le sous nombre n'admet pas "l'erreur" dans le choix des postures ni les charges ratées ... Leur gameplay est plus "prédateur": isoler/massacrer , se regrouper sur les dernières proies coriaces !
    Pour les bonus/malus , ne t'inquiète pas , ça devient vite un automatisme ;)!
    En tout cas, merci pour ce CR!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout le plaisir était pour moi !

      J'ai hâte d'essayer les nains, les vixens, les orques, le royaume d'Esialdes, et pis je crois que je vais te commander des elfes quand ils seront sortis…

      J'imagine déjà une table d'1,20 m x 1,20 m avec 4 factions qui jouent les unes contres les autres.

      Je suis gravement atteint… C'est addictif, j'te dis !

      Supprimer
  2. *message subliminal* Faut essayer les elfes ... ^^
    Sympa ce CR :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !

      L'effet subliminal est encore plus implanté chez moi : quand on me parle de Furie, instinctivement je sors ma carte bancaire… je suis foutu…

      Supprimer
  3. Yop, je viens de calculer que sur le tir contre Gramdork il pouvait maxi perdre 5 pv ^^
    Difficulté du tir 3 +1 mvt du tireur +2. tir dans un cac... donc une dif de 6 :D
    (Je ferai d'autres tableaux recapitulatifs ^^)
    Motan aurait pris trés cher du coup :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors attends…

      Le gob était en distance courte. Difficulté: 3.
      La cible était au corps à corps: +2.
      Gramdorck avait chargé: + 1.
      Le gob avait marché: +1

      Total seuil de difficulté: 7.

      Le gob a fait un lancé de dé de 9 (si je me rappelle bien).

      9 - difficulté de 7 = 2 de MR.

      2 + 4 de puissance de l'arme = 6.

      6 - protection de Gramdorck de 4 = 2

      2 + 1 de précision de l'arme = 3.

      La façon de calculer, c'est bon ? Parce que dans les chiffres, j'ai fait du grand n'importe quoi.

      Bon, ben y va falloir s'entraîner encore…

      Ah au fait, ça y est, je suis inscris pour le tournoi du 29… Me laissez pas compter tout seul les mecs, parce que sinon, je vais gagner à tous les coups…

      Supprimer
    2. La charge n'entre pas dans les modifs , juste la course ;)
      Pour la précision du Gob elle est à -1 donc 2 de dégats au final :D
      Jet de 9-1 de précision: 8
      Dif de 6 -> MR de 2
      6-4 de pro-> 2 PV perdus ;)

      Supprimer
  4. Yes, tu viens! C'est super ça! Tu m'enverras te heures d'arrivée stp que je vienne te chercher à la gare?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouaip, je pense à t'envoyer ça. Merci ! ^^

      Supprimer
  5. Super ça que tu puisses venir pour le tournoi ^^

    Ils étaient boostés à quoi tes gobelins pour faire d'aussi bon tir ?

    En tout cas c'est un bon compte rendu que voila.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils avaient bouffé du nain ! ^^

      Sans rire, ils ont quand même été aidés par au moins une erreur de calcul de ma part…

      Supprimer
  6. Chouette rapport et belles photos.
    Ces petits gobs m'ont tout l'air d'être efficaces avec leurs fusils. Ils se prennent pour des nains ou quoi?
    Des yétis avec des oreilles de lapin ça peut le faire... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !

      Effectivement, les gobs se débrouillent bien avec leurs fusils, mais il vaut mieux les garder à l'écart des mêlées, sinon c'est la curée (c'est pas la femme du curé, hein !). ^^

      D'un autre côté, vu la taille des yétis, ils n'on pas trop de mal à les aligner. J'ai vu dans les futurs profils qu'il y aura un gob sniper ! Yeah !!!

      Supprimer