20131027

Elite Prussian Jägers

Voici les combattants Prussiens de The Society of Thule avant leur transformation en Tod-Truppen.

Il s'agit des Jägers, dont le leader n'est autre que le célèbre Mike (Mike Jägers, pour ceux qui ne suivent pas…).

Reste 3 figurines à peindre pour terminer la bande : le Comte Friedrich von Ströheim, le Feldwebel Krieg
(avec son lance-flammes) et le savant fou, le docteur Kobalt.





20131021

Tod-Truppen

Début de peinture de The Society of Thule pour In her Majesty's name, les Tod-Truppen.

Les Tod-Truppen ne sont jamais placés sur le terrain en début de partie. À la place, on déploie les Jägers,
qui sont des soldats Prussiens équipés d'un réanimateur. Quand les Jägers tombent au combat et qu'ils se trouvent à portée d'un générateur d'arc électrique, ils reviennent sous forme d'un Tod-Truppen, que l'on peut apparenter à un zombie.

Seulement, ils reviennent diminués : plus d'armes, uniquement leurs mains qui servent à frapper. Au niveau de la mobilité, ils ne peuvent plus courir, et doivent attaquer l'ennemi le plus proche.
Faute d'ennemis proches, ils doivent se diriger vers le générateur d'arc électrique le plus près. Les générateurs d'arcs électriques sont portés par le Docteur Kobalt et Von Ströheim.





20131012

In her Majesty's name – Version française !

Depuis le début, je suis l'évolution de In her Majety's name, tout en me disant, pour la énième fois, qu'il y a quand même pas mal de règles d'escarmouches (toutes époques confondues) qui ont l'air très chouettes.

Seulement, le hic, c'est que, pratiquement à chaque fois, lesdites règles ne sortent qu'en anglais… Je suis tout à fait conscient du travail que cela représente au niveau de l'élaboration des règles, des tests, de l'écriture, du packaging, etc.

Le prix de vente ne me rebute pas. Ce qui me gêne c'est d'aller dépenser 30,00 ou 40,00 euros pour des règles en anglais sur lesquelles je vais misérer comme pas possible, avant de finalement laisser tomber, parce que bon, si pour 10 pages cela peut aller, pour 60, 80, 100 ou 200 pages, il est clair que pour moi ça ne va plus… J'estime qu'en payant la règle, il est à mon sens logique de pouvoir l'obtenir en français, même en PDF. Si cela n'est pas possible, je n'achète pas, logique. On verra plus tard…

C'est ce que je m'étais dit à propos de In her Majesty's name, règles de jeu d'escarmouches steampunk, après avoir lu le bien qu'en disait Lino, et plus récemment C12.

J'étais parti traîner du côté de chez Comitatus, histoire d'aller baver sur Mousquets & Tomahawks, quand je me suis retrouvé à dériver dans les règles vendues en langue anglaise. Et là, surprise ! Non seulement Comitatus vend la règle d'In her Majesty's name, mais en plus, ils fournissent avec celle-ci la traduction française. Damned ! C'est un signe ! Vite, le panier, la CB, vite, vite, c'est peut être le dernier…

La règle est arrivée quelques jours plus tard. Entretemps j'avais reçu les figs de deux factions : The society of Thule et Lord Curr's Company. Les figurines, je les ai commandées directement chez Northstar : même avec les frais de port, elles étaient moins chères…

Le livret de règle en anglais est imprimé en couleur, la mise en page est agréable, c'est plaisant à feuilleter. La règle française, quant à elle, est un jeu de photocopies en noir et blanc. À noter que le truc génial là dedans, c'est que la règle française est offerte pour l'achat de la règle anglaise. Mais ce n'est pas tout : si la règle française retranscrit fidèlement le texte anglais d'origine, les tableaux qui sont utilisés pour le jeu, reprenant une foule d'infos, sont amputés des colonnes mentionnant le coût de la figurine et les portées de tir des armes. Donc, pour utiliser votre version française, il est nécessaire d'aller vous reporter de temps à autre dans la version anglaise. Génial et simple pour éviter la fraude…

Je ne parlerai pas plus avant des règles pour le moment, n'ayant pas eu beaucoup de temps à y consacrer jusqu'à maintenant, mais j'y reviendrai régulièrement.

À noter que Comitatus vend également la règle Ronin, toujours chez Osprey. Peut-être bientôt avec une traduction française ?

La version anglaise des règles.

La version française.
Deux des factions proposées.


The Society of Thule prête à partir au sous-couchage.


Pour finir, après avoir été farfouillé un peu partout sur le net, je suis tombé sur Dystopian Legion, règle steampunk également.

The Society of Thule est une faction prussienne. Dans Dystopian Legion, il y a également une faction prussienne… Vous me voyez venir ?

J'ai donc commandé quelque chose qui me servira de décor dans un premier temps, qui pourra peut-être servir par la suite en temps que Terrain actif : un Sturmwagen APC. 

Pas mal, hein ?

20131006

Scouts toujours !

Attention ! Ne vous méprenez pas sur le titre du post. Cet article ne traite pas de ceci :


Navet franchouillard de la grande époque, avec le rondouillard hystérique de service… Nous sommes bien loin de Le Père Noël est une ordure… (dans lequel il était également hystérique… De toute façon, dès qu'il se met à monter le ton, ça part dans les aigus, on dirait qu'il se les ait prises dans une porte, et ça me donne envie de le baffer… on ne se refait pas).

Ni de cela :


Encore que ça, ça aurait pu… J'ai une énorme sympathie pour les ââââââneries de Gotlib… (comme celles de Desproges, mais c'est une autre histoire…).

Non, ce post se contentera, de mes scouts avec fusil de sniper peinturlurés, montant à 665 points / 1500 mes effectifs Dark Angels. Ça ne sera pas fini pour la fin de l'année, mais ça avance…