20200628

WIP

Je cherchais autre chose, et je suis tombé sur un pick-up Volkswagen datant de mes achats pour Red Button's Nation…

J'ai commencé à le bricoler tout doucement, d'abord en changeant les roues, puis de fil en aiguille,
j'ai viré les pare-chocs d'origine, j'ai calfeutré la porte arrière côté passager, j'ai refait une surface pleine
avec de la carte plastique, j'ai ajouté des barreaux afin d'accéder au toit avec un marche-pied dessous, j'ai placé
un bout de carte plastique dépassant de la carrosserie côté conducteur, afin de stocker du matériel…

Je ne sais pas où je vais avec ce pick-up, mais j'y vais !

J'ai plein d'idées pour la suite, mais d'abord, je termine les modifications sur la carrosserie, je sous-couche
et je peins, et ensuite j'ajouterai les petits éléments d'ambiance.
Au niveau équipement et armement, je vais l'équiper pour Red Button's Nation…








Je suis tellement dedans, que je pense bien me faire un autre convoi, véhicules et figurines…


20200609

MARS : CODE AURORA – ÇA AVANCE DOUCEMENT…

Mon premier point d'armée pour Mars : Code Aurora est terminé !

J'ai passé beaucoup de temps à faire des allers et retours dans les décisions que je prenais, parfois satisfait, parfois moins, parfois pas du tout…

Voici donc pour 1 point, mes deux premiers Igualdad Soldado (je ne m'y ferai jamais à ces noms !). J'avais déjà présenté le premier (celui de droite) sur mon dernier post. Je n'étais pas satisfait de ses optiques, donc j'en ai profité pour les retravailler.

Entretemps, je suis tombé sur un stock de socles SF en résine texturée, représentant au choix, le sol d'une base spatiale ou l'intérieur d'un vaisseau. 
J'en ai peint 4, histoire de voir le rendu, et j'avoue que cela me plaît bien. J'ai donc désoclé ma première figurine et je l'ai fixée sur cette nouvelle base. Le résultat final passe bien, donc toutes mes figs pour M:CA seront soclées de la sorte.

Comme pour le premier Igualdad Soldado (vive le copier/coller), le second provient de la série des Cultitstes du Chaos de GW. Ici aussi, j'ai éliminé les signes chaoteux que je pouvais enlever sans trop de travail.






Ça n'avance pas vite, mais ça avance sûrement. Je pense jouer mes parties de M:CA dans une base spatiale dans le style de cette vidéo, dont le lien a été posté par Minus, si je ne m'abuse.




Impressionnant, non ?

Histoire de ne pas passer pour un fainéant, j'ai aussi peint 2 containers, pour les fois où je souhaiterai jouer dans une ambiance de zone industrielle, et aussi parce que j'aime bien peindre des containers rouillés…



20200501

MARS : CODE AURORA - IGUALDAD SOLDADO #1

J'en avais parlé brièvement dans les commentaires du post précédent, la figurine que j'ai peinte pour l'Ordre ne me convient pas. La sculpture est bonne, fine, précise (bien plus que ma peinture), mais au final, le résultat ne me satisfait pas. Tout en étant différente de celles de chez GW, cette figurine ressemble quand même fort aux soldats Cadiens…

J'ai donc décidé de partir sur autre chose, et mon choix s'est finalement arrêté sur l'Égalité.

Je suis parti sur une base de cultistes du Chaos GW. Les figurines avec masques respirateurs, tabliers et les vêtements disparates, peuvent passer pour des colons que l'on a placé dans des unités de travail affectées à l'exploitation de mines dans lesquelles il y a des émanations toxiques ou dans des endroits où il n'est pas facile de respirer sans l'aide de masque.

Pour cette faction, je pars avec des socles martiens.









20200420

MARS : CODE AURORA - PREMIÈRE FIGURINE

Après avoir lu la béta publique de Mars : code Aurora, mon choix de faction s'est arrêté sur l'Ordre, qui utilise des soldats professionnels.

Quelques fouilles ciblées dans mes cartons de stock m'ont permis de retrouver une vingtaine de figurines que j'avais acheté il y a quelques temps, dans l'optique d'avoir des troupes assez génériques pour de la science-fiction.

Celui est destiné à être un gradé de Rang 2.

Le soclage n'est volontairement pas dans l'optique de la terre rouge que l'on est sensé trouver sur Mars, car j'entends bien les récuperer pour d'autres règles de jeu.

À suivre…









20200411

MARS : CODE AURORA

Celui-ci, c'est un scoop pour moi.

Je suis tellement déconnecté de l'actu figurines en ce moment, que je ne l'ai pas vu arriver…

Le duo Minus et Esprit qui était déjà à l'œuvre sur Red Button's Nation (mais là, c'était Esprit et Minus, c'est pas pareil ^^) nous gratifient d'un corps de règles nommé Mars : code Aurora.

Ces règles sont destinées à être commercialisées sous la forme d'un superbe ouvrage (du moins on l'espère ^^) pour lequel je ne saurai que vous recommander de craquer. Toute peine mérite salaire, et si ce titre ne leur apporte pas la richesse, il serait tout au moins agréable pour leurs bourses (rien de cochon là-dedans, remettez vos vilaines pensées là d'où elles ne auraient jamais dû sortir) qu'elles se trouvent allégées de ce fardeau pécunier qu'est la fabrication d'un ouvrage imprimé.

La date de sortie n'est pas encore fixée (il me semble), mais les auteurs ont mis une partie des règles à disposition du public qui souhaiterait tester. Cela vous permet :
– de leur faire vos retours constructifs par rapport à ladite règle,
– de commencer à vous monter une bande de la faction de votre choix et de commencer la mise en peinture,
– de lire, parce qu'en ce moment vous avez le temps.

Si certains ont besoin de quelques justifications supplémentaires pour passer le pas, je mets ci-dessous quelques tirets, à côté desquels vous pourrez les noter. Ne me remerciez pas, ça me fait plaisir.

– ………………………………………………………………………………………………………………………………

– ………………………………………………………………………………………………………………………………

– ………………………………………………………………………………………………………………………………

– ………………………………………………………………………………………………………………………………

Je signale en passant que j'ai retrouvé une boîte de pointillés que je mets aimablement à votre disposition. Ne dites rien, ça ne me prive pas, de toute manière je n'en faisais rien.

Donc, n'oublions pas le plus important, toutes les infos se trouvent (entre autres) sur le blog de Minus, que vous connaissez sûrement.

Pour ma part, après avoir lu la béta publique, j'ai décidé d'embarquer, moi aussi, pour Mars…




20200329

L'APPEL

D'abord ce fut un murmure.

Ténu. Lointain.

De ce genre de son dont on se demande si on l'a vraiment entendu, ou s'il n'est juste qu'un pur produit de l'esprit…

Puis le murmure prit plus de corps : il commença par devenir plus rauque, plus consistant, laissant entendre
des mots clairement audibles, bientôt assemblés en phrases.

Ces phrases les touchèrent.

Elles parlaient de choses anciennes dont on a plaisir à se rappeler, de choses non pas oubliées, mais enfouies pendant trop longtemps dans une espèce de torpeur ouatée, des choses qu'il est plaisant de se remémorer…

La voix, basse et lente les enrobait dans un cocon de bien-être, leur contait ce qu'avaient été leurs vies :
les combats, les victoires, le pouvoir, la puissance, et leur offrait l'opportunité de retrouver ce qu'ils n'auraient jamais dû perdre.

À cet instant, ils surent. Ils surent que le moment était venu de reprendre leur place, et la seule façon d'y arriver était de suivre la voie qui murmurait.

Alors, comme un seul homme, les morts se levèrent…

















20190311

THE DROWNED EARTH : système de jeu post-apo

Depuis quelques temps, je cherche une règle qui me satisfasse (c'est joli, hein ? C'est du français…) et dans laquelle j'aurai plaisir à m'investir. Une de ces règles coup de cœur, qui dispose de figurines dédiées, peut importe l'époque, avant tout basée sur l'escarmouche.

Après avoir cherché un certain temps, je suis tombé sur The Drowned Earth.

The Drowned Earth est un jeu de James Baldwin, qui a fait l'objet d'un kickstarter livré en avril 2018. La demande de fonds portait sur 5000 £, et il en a récolté 45000 £…
Sur kickstarter, dans les commentaires, les backers ont l'air satisfaits de l'opération.


En gros le pitch est le suivant : 

« Les contes parlent de pluies de feu tombant de cieux noirs et incandescents, de mers montant à l’assaut
des terres brisées. Des légendes courent sur un monde mourant, baigné dans les flammes,
balayé de tremblements de terre, de vents déchaînés et d’inondations dévastatrices, porteuses de mort
et de destruction à une échelle inimaginable.

Le résultat : une ancienne civilisation prospère brisée par un cataclysme tout puissant.
Appelé « l’Évènement » personne ne sait vraiment ce qui l’a causé. Certains affirment qu’il était la punition
des dieux contre l’arrogance des Bâtisseurs (le peuple de la civilisation d’Avant la Chute).
D’autres disent qu’il s’agissait de la guerre ultime. Mais tous s’accordent à dire que ce fut le moment fatidique qui anéantit la domination de la toute-puissante civilisation qui régnait sur The Drowned Earth.

Quoi qui l’ait détruite voilà des centaines d’années et malgré l’ampleur de la dévastation, les preuves
de l’existence de cette civilisation nous entourent encore aujourd’hui. Les énigmatiques reliques des Bâtisseurs,
gisent cachées sous terre. Les vestiges de leur savoir parsèment les forêts humides et les montagnes,
attendant d’être découverts et parfois récupérés.

The Drowned Earth est un monde de forêts tropicales, de lagons, de marais et d’archipels. L’intérieur des terres
des plus grandes îles est balayé par des moussons et parcouru de torrents. Ces jungles et ces marécages
sont des endroits périlleux à traverser. Les bâtiments en ruines et les artefacts anciens ne sont pas les seules
choses que les Bâtisseurs ont laissées derrière eux.

Seules Quelques formes de vie, les plus robustes et tenaces, ont survécu aux années qui suivirent l’Événement.
Parmi elles, les plus fortes étaient souvent issues d’espèces créées dans les laboratoires des Bâtisseurs.
D’immenses reptiles prédateurs arpentent les forêts, leurs cris terrifiants perçant la paix nocturne
et rappelant à tous les abominations qui rôdent autour de la sécurité des campements.

Les populations sont aussi un legs de la civilisation d’Avant la Chute. Des formes de vie non-humaines
créées par les scientifiques d’Avant la Chute coexistent avec les descendants des Bâtisseurs, formant des
communautés dynamiques et hétérogènes.
L’origine de ces espèces est un secret méconnu et la plupart des gens se préoccupe davantage des nécessités
quotidiennes.

Aujourd’hui, après des centaines d’années d’une âpre survie dans un environnement incroyablement hostile,
un semblant de civilisation renaît. Les gens se sont, pour la plupart, établis et cultivent la terre.

Des cités commencent à émerger. Des découvertes scientifiques sont faites, les échanges et le commerce sont devenus courants, tandis que les gens cherchent à améliorer leur quotidien et garantir leur sécurité.

Mais si certains cherchent à progresser grâce à leurs propres accomplissements, d’autres souhaitent juste s’emparer des biens d’autrui. L’extension de l’agriculture s’est accompagnée de l’esclavage.
Au sud, de grands Empires luttent pour la domination. Les ligues marchandes des îles nordiques se battent
entre-elles pour établir leurs routes commerciales, tandis que les pirates profitent de ces conflits pour tirer
leur épingle du jeu.

La découverte d’anciennes reliques alimente le progrès : les trésors du passé contiennent les secrets
de la puissance des Bâtisseurs. Des groupes d’aventuriers courageux, de voleurs, de chasseurs de primes et d’explorateurs parcourent les étendues sauvages à la recherche d’artefacts puissants et de connaissances:
armes terribles, archives précieuses, ustensiles avancés ou “Machines Pensantes” exotiques.

En contemplant les reliques et les ruines du passé, il est difficile de comprendre comment la puissantecivilisation des Bâtisseurs a été détruite. Aujourd’hui, à l’aube d’un nouveau futur, un nouveau défi se présente : si le Progrès est inévitable, qui le définira ? Les gens du commun ou ceux qui souhaitent priver les autres de leur liberté ?
Serez-vous de ceux qui assureront un futur basé sur la coopération, l’échange et la liberté ?
Ou serez-vous dans le camp des opportunistes, profitant du chaos pour dérober aux autres leurs biens durement
acquis ?

Dans The Drowned Earth, le futur est entre vos mains : comment le façonnerez-vous ? »


Il y a pour le moment cinq factions :


Artefacters


Firm


Militia


Wayfarers


Bondsmen


Contrairement aux autres, les Beastmen ne sont pas à proprement parler une faction. Le livre de règles les considère comme une "faction neutre" : c'est à dire que n'importe quelle bande peut les enrôler. Ils peuvent également être joués comme PNJ en suivant les règles alternatives proposées par le livre de règles.


Beastmen – Dilos


Beastmen – Domeheads


Beastmen – Oviraptors


Beastmen – Trodon


Beastmen – Yuttaraptors


 Les parties se jouent en bandes de 100 points (5 figurines) sur une table au format 90 x 90 cm. Le livre précise les formats de table à appliquer selon le nombre de points joués par partie.

Les starters contiennent 5 figurines (100 points), pour 45,00 €. On est dans la même gamme de prix que certaines factions d'Eden.

Le livre papier et les cartes sont imprimés en anglais.

Toutefois, ne partez pas tout de suite, puisque Legion Distribution a eu la bonne idée de mettre à disposition sur son site, en fichier PDF, les règles et toutes les cartes disponibles à ce jour !

Vous pouvez les télécharger gratuitement ici.

À suivre…